Nos tutelles

CNRS

Nos partenaires

Rechercher




Accueil > Recherche > Laboratoire mobile

Application de la diffraction des rayons X à l’étude de l’évolution des couleurs au cours du temps

publié le , mis à jour le

Application de la diffraction des rayons X à l'étude de l'évolution des couleurs au cours du temps

Les couleurs peuvent évoluent au cours du temps en présence de lumière, d’humidité, ..., et certaines transformations vont alors s’effectuer. De nouveaux composés vont être crées à la surface d’une fresque ou peinture par exemple.

Pour identifier ces composés, lorsque ce sont des substances minérales, on ne peut pas se baser que sur la nature des éléments chimiques présents, ceux-ci restant les mêmes dans les zones altérées et dans les zones qui n’ont pas évoluées : c’est la nature des associations cristallochimiques qui, en changeant, ont modifié la couleur.

Voici un exemple avec l’étude de quelques zones du polyptyque du peintre italien du Trecento (XIVe siècle italien) Bernardo Daddi (1290-1348), un élève de Giotto : Crucifixion with Eight Saints (1348), exposé à la galerie Courtauld à Londres.

Dans cette peinture a été observée la transformation de différentes zones rouges (peintes avec du vermillon) : ainsi, le livre de St Pierre et le manteau de Marie-Madeleine se parent maintenant d’une teinte grise.

L’analyse avec le diffractomètre portable du LAMS, dans le cadre du programme européen [CHARISMA->http://www.charismaproject.eu], a montré la transformation du cinabre (α-HgS) en calomel (Hg2Cl2). Différentes autres études (voir par exemple le travail du LAMS ici) ont récemment expliqué que le cinabre, en présence de chlore et de lumière, peut se transformer en calomel, corderoite (α-Hg3S2Cl2)ou kenhsuite (γ-Hg3S2Cl2), des phases de couleur grise à noire.

Diffractogramme d’une zone grise du manteau de Marie-Madeleine

Plus d’informations sur Bernardo Daddi ici.