Nos tutelles

CNRS

Nos partenaires

Rechercher




Accueil > Programmes > Sorbonne Universités "POLYRE"

Séminaire du LAMS le jeudi 17 décembre 2015

publié le , mis à jour le

Archéologie expérimentale : retrouver gestes, outils et matériaux des peintres antiques

par Maud Mulliez (postdoctorante du programme POLYRE, LAMS)

Si l’étude de la polychromie antique passe par l’observation à l’œil nu des vestiges, par l’étude des textes antiques et de toute la documentation disponible depuis leur découverte et, dans le meilleur des cas, par l’analyse physico-chimique des couleurs conservées, l’expérimentation en permet une autre lecture, elle aussi très instructive. Elle permet de mettre en relation théorie et pratique, de vérifier la faisabilité de certaines associations de liants et de pigments, de saisir quels gestes et outils permettent d’obtenir tel rendu de surface, de couleur, de brillance, mais aussi de mesurer – voire de « ressentir » – quels procédés semblent les plus adaptés en fonction des contextes, et enfin de produire des étalons de référence – dont la composition et le processus de réalisation sont connus – permettant une comparaison avec les échantillons originaux. À la suite de Tectoria Romana, expérimentation menée sur la technique de fresque romaine, une série de techniques de mise en couleur de la sculpture et de l’architecture grecques a été menée dans le cadre du programme Polyre. Les essais et les premiers résultats qui en découlent seront présentés lors du séminaire du LAMS, éventuellement accompagnés d’une courte phase de démonstration en lien avec l’achèvement de la stèle expérimentale réalisée lors de la fête de la science.