Nos tutelles

CNRS

Nos partenaires

Rechercher




Accueil > Programmes > ANR > DEFIMAGE

Réunion de lancement de l’ANR DEFIMAGE

publié le , mis à jour le

Réunion de lancement de l'ANR DEFIMAGE

La réunion de lancement du projet ANR DEFIMAGE, "un grand défi pour l’imagerie par spectrométrie de masse", a lieu le vendredi 5 février à 14h, dans la salle Barton à l’Institut de Chimie des Substances Naturelles (ICSN, Gif-sur-Yvette).

Ce projet a été obtenu dans le cadre de l’appel d’offre 2015 Défi de tous les savoirs de l’ANR. Il associe l’ICSN (Alain Brunelle, porteur du projet), le LAMS et l’équipe INSERM UMRS_999 (Hypertension Artérielle : Physiopathologie et Innovation Thérapeutique, équipe de Syliva Cohen-Kaminsky).

Résumé en français

L’imagerie par spectrométrie de masse TOF-SIMS peut être améliorée en utilisant une source d’agrégats massifs d’argon pour pulvériser des échantillons biologiques, lesquels sont analysés par un faisceau d’agrégats de bismuth. Des résultats préliminaires récents ont montré que cette méthode de profilage en profondeur avec deux faisceaux permet d’obtenir pour les molécules organiques, comme les lipides, des images ioniques en 3-D, une augmentation notable de la sensibilité, ainsi que le nettoyage sans endommagement de la surface d’échantillons précieux. Cette méthode sera valorisée dans quatre directions : la première scrutera la composition en profondeur de coupes de tissus recouverts de matrice pour l’imagerie MALDI, la seconde détectera in situ des métabolites de bois tropicaux, la troisième s’intéressera à des échantillons humains de vaisseaux sanguins de patients souffrant d’hypertension artérielle pulmonaire, et la dernière étudiera les pigments de prélèvements de tableaux anciens.

Résumé en Anglais

TOF-SIMS mass spectrometry imaging can be improved by using massive argon clusters to sputter biological samples, which are further analyzed by a beam of bismuth clusters. Recent preliminary results showed that this dual bema depth profiling method provides for organic molecules such as lipids, 3-D ion images, and a significant increase in sensitivity, as well as cleaning without damage the surface precious samples. This method will be used in four directions : the first will scan, before and after the laser shots, the in-depth composition of tissue sections coated by a matrix for MALDI imaging, the second will detect in situ metabolites of tropical woods, the third will focus on samples of human blood vessels of patients suffering from pulmonary arterial hypertension, and the last will study pigments from ancient painting samples.