Nos tutelles

CNRS

Nos partenaires

Rechercher




Accueil > Recherche > Evolution des productions matérielles > Matière picturale

Etude d’œuvres d’art himalayennes

publié le

La matérialité des œuvres peintes himalayennes a été peu considérée jusqu’à présent. : Ces œuvres bouddhistes, peintes par des moines ou des artistes, suivant des traditions millénaires sont extrêmement codifiées. Nous nous intéressons à la fois aux peintures murales et à celles sur toile (‘thangkas’) : leur réalisation, les couleurs employées et leur signification mais aussi les pratiques artistiques liées à ces œuvres.

Cette recherche allie deux aspects :

  • une étude in-situ, au Ladakh (région himalayenne du nord de l’Inde) : le monastère de Matho est un lieu privilégié pour une étude d’envergure des œuvres de la région. La future collection du musée compte environ 300 objets, dont une cinquantaine de thangkas datant du XIIe au XIXe siècle. Des analyses par fluorescence X, et spectroscopie proche infrarouge, ont été réalisées en Septembre 2015 puis complétés en 2016, complétée par des analyses de peintures murales dans la région (temples et stupas).

Figure : Œuvres analysées en Aout 2016 au Ladakh (Inde) : à gauche, thangka (XIIe siècle) provenant d’un site funéraire sur le site du monastère de Matho, au milieu, peinture murale (XIIe siècle) dans un stupa à Stok et à droite, analyse par fluorescence X dans un temple à Alchi (XIVe siècle).
Collaboration : Matho Museum project.

  • une étude au laboratoire sur les matériaux et les protocoles d’analyse à développer pour ce type d’œuvres. Différentes techniques analytiques sont combinées pour l’étude de thangkas, en particulier la fluorescence X et l’imagerie hyperspectrale dans les domaines visible et proche infrarouge.