Nos tutelles

CNRS

Nos partenaires

Rechercher




Accueil > Recherche > Laboratoire mobile

Présentation

publié le , mis à jour le

Nous développerons des méthodes analytiques non invasives et/ou adaptées à la complexité des matériaux et des questions abordées. La situation du LAMS dans une université ne permet pas la venue aisée d’objets et nous ne souhaitons pas que l’étude de grands ensembles et de certains thèmes reste limitée par la difficulté de déplacement d’objets rares, précieux, très fragiles ou de grande dimension. C’est pourquoi nous développons un laboratoire mobile à partir de la construction d’instruments portables qui permettent de répondre aux questions variées.

Les outils portatifs (XRF et Raman) apportent, dans le domaine du patrimoine, des résultats spectaculaires depuis une quinzaine d’années. Nous avons développé en 1996 un premier prototype de XRF et plus récemment, un appareil portatif de diffraction des rayons X associé à la fluorescence X pour permettre des caractérisations élémentaire et structurale directement sur les œuvres, en se déplaçant dans les musées ou sur les sites archéologiques. Ce dispositif très original a été conçu par un groupe coordonné par Jacques Castaing, avec un financement européen et la collaboration de l’Institut Néel de Grenoble. Un concept expérimental nouveau dans la détection des rayons X nous a permis le dépôt par le CNRS d’un brevet en 2008.

Nous détaillons ici les équipements et les projets instrumentaux mis en œuvre. Ces équipements servent également aux études en laboratoire, leur performance étant souvent équivalente à celles des appareils classiques.