Nos tutelles

CNRS

Nos partenaires

Rechercher




Accueil > Recherche > Evolution des matériaux à long terme

Compréhension des phénomènes d’altération des ivoires archéologiques

par Ina REICHE - publié le

Collaboration scientifique avec le département "biomatériaux" de l’institut Max-Planck des colloïdes et interfaces à Potsdam-Golm, Allemagne

Un deuxième volet de recherche concerne la compréhension des phénomènes d’altération des ivoires archéologiques. Dans ce but des défenses d’éléphant modernes et archéologiques sont étudiés par une approche multi-analytiques à différentes échelles, notamment dans le cadre de la thèse de Mlle Marie Albéric (2011-14, École doctorale 388 UPMC). Les techniques analytiques employées sont notamment la microscopie électronique, les techniques par faisceau d’ions, la micro-spectroscopie infrarouge et la diffusion de rayons X aux petits angles en laboratoire et au synchrotron ainsi que la spectroscopie d’absorption X.
Ces recherches bénéficient d’un soutien dans le cadre d’un programme PHC Procope entre l’Allemagne et la France.
Elles peuvent avoir des retombées importantes dans le domaine de l’archéologie, notamment pour la conservation des pièces en ivoire, généralement très précieux, mais également dans le domaine biomédical pour permettre de mieux comprendre l’altération de la dentine et des dents in vivo, les ivoires archéologiques servant d’analogues de vieillissements à très long terme.

Une description plus détaillée de ce programme peut être retrouvée sous le lien suivant :
http://www.umr-lams.fr/spip.php?rubrique64